Solitaire / Rogue

14 août 2008 at 16:56 Laisser un commentaire


J’aime bien les pizzas. On en trouve de toutes les tailles, dans tous les pays, avec des ingrédients qui peuvent varier, des qualités allant de l’épouvantable à la sublîme. Cependant, quelle que soit l’originalité du pizzaïolo, il ya des règles à respecter. Une pizza est souvent ronde, d’un support en pâte, cuite au four, etc…

Ce préambule pour parler d’un film d’horreur. Il y en a de diverses qualités mais ils doivent tous respecter un certain nombre de règles. Je suis absolument certain qu’il y a une école d’où i lfaut sortir pour pouvoir réaliser un film de studio. C’est effrayant de voir comme il y a peu d’originalité.

Quoiqu’il arrive, un film d’horreur commene ce par un groupe de personnes (ils doivent être deux minimum) dans un environnement hostile (ça ne se passe jamais dans un Starbuck). Vous pouvez choisir: la maison hantée, le bled de rednecks atteints de consanguinité, un hôpital la nuit, une cabane au fond des bois.

Le prédateur peut être un fantôme, un tueur en série, des redneck atteints de consanguinité (je sais, je l’ai déjà dit, mais je ne me suis jamais remis de Massacres à la tronçonneuse), un loup-garou, etc.

Enfin, il est de bon ton d’avoir un chevalier et une princesse qui ne forniquent JAMAIS! S’ils succombent aux plaisirs de la chair, il leur en coûtera.

Dernière règle, le groupe doit TOUJOURS se disloquer pour une raison toujours mauvaise (ça permet au spectateur de copieusement huer ces idiots).

Pour ce film, telle une pizza, je vous propose les ingédients suivants: un groupe de touristes dans un parc naturel du nord de l’Australie faisant du bateau dans le cadre d’un safari photo à la rencontre des crocodiles. Le prince charmant est un journaliste américain qui n’aime pas les bouseux (il voyage en costume) et la belle est la guide touristique qui n’a jamais quitté son bled. Autant vous l’annoncer tout de suite: ils ne vont pas forniquer (j’aime beaucoup ce verbe. C’est tellement plus classe que baiser).

Comme pour les pizzas, il y en a des bonnes et des moins bonnes. Ce film est un bon cru. Les images sont superbes (même après avoir vu le film, on a envie d’aller visiter le parc à crocos) et la réalisation tire parti des poncifs du genre pour en faire un bon divertissement.

Publicités

Entry filed under: Cinéma. Tags: .

Pas de noël cette année – John Grisham Hancock

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 9 autres abonnés

Archives

Blog Stats

  • 43,865 hits

Paperblog


%d blogueurs aiment cette page :