Aléa moral

17 septembre 2008 at 09:20 Laisser un commentaire


On va dire que je suis dans une phase révolutionnaire mais les évènements financiers de ces dernières années ont subi une ponctuation stupéfiante ces derniers jours. Pendant des années, on nous rapportait comment les banques faisaient des bénéfices plantureux (le mot n’est pas de moi: il revenait sans cesse dans la presse). On évoquait avec une pointe d’envie les bonus des traders qui atteignaient des sommets humainement inconcevables. On parlait de batailles entre institution financières. On parlait de prise de contrôle. Les banques rivalisaient d’arrogance. Je me rappelle d’un responsable de banque qui trouvait normal de nous faire payer le retrait de notre argent en imaginant une analogie bien sentie:

« Lorsque vous laissez votre voiture dans un parking public, vous trouvez normal de payer pour la reprendre. Pourquoi en irait-il autrement de votre argent? »

C’était bien vu. Sauf que j’imagine mal le gérant du parking mettre notre voiture en location pendant la période où nous lui confions. Depuis lors, nous payons pour retirer notre argent.

Les banques étaient toute puissantes. Elles étaient riches et on n’avait qu’à fermer notre gueule.

Depuis quelques jours, tout est cassé. Il faut que les pouvoirs publics (aux USA encore bien!) nationalise les banques pour sauver le système. Ces grands garçons en costard cravate qui prennent le jet privé comme on prend le métro ont joué au monopoly mais c’est le contribuable qui doit payer l’addition. Si encore il s’était agit de prises de risques qui auraient servi à développer une industrie! Mais la débâcle est le résultat de jeux financiers qui n’enrichissent que ceux qui y joue. La richesse créée était purement virtuelle. Pas de nouvelle usine, pas de nouvelle route, pas de nouveaux emplois. Du vent. Et, au final, des impôts supplémentaires. Il parait que les assureurs (qui ont pris part au jeu également) appellent ça l’aléa moral. Lorsqu’une personne est assurée, elle augmente sa prise de risque. Si on est sûr de ne pas perdre (si quelqu’un paie à votre place), il est plus facile de se lancer dans une opération risquée.

Publicités

Entry filed under: Humeur. Tags: , .

Millionnaires Socialisation des pertes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 9 autres abonnés

Archives

Blog Stats

  • 44,160 hits

Paperblog


%d blogueurs aiment cette page :