Où l’on apprend pourquoi Mickey est si riche

22 octobre 2008 at 14:37 Laisser un commentaire


L’industrie de la culture n’a pas encore compris que son modèle économique était obsolète. Le sytème qui consiste à vendre le même objet plusieurs fois en changeant la boîte ne peut plus fonctionner à l’ère numérique.

Lorsque j’étais jeune, mes parents avaient acheté un petit projecteur de films super-8. A prix d’or, on pouvait avoir des petit films de quelques minutes qu’on devait projeter sur un écran. C’est ainsi que j’ai découvert les 101 dalmatiens. Plus tard, ma sœur a eu le même film en VHS. Enfin, mes enfants l’ont vu en DVD. L’industrie tentera bientôt de le vendre en BluRay.

De même, si vous avez acheté l’album Sgt Pepper en ’68, vous l’aurez peut-être racheté en CD une vingtaine d’années plus tard pour enfin vous l’offrir sur iTunes.

Si on considère que le film ou les chansons sont le produit, je crois qu’on peut dire que le support (la bobine super 8, le dvd, le cd, …) correspond à l’emballage. En suivant cette logique, c’est un peu comme si Phillips nous vendait exactement le même frigo (la même chanson) plusieurs fois en se contentant d’améliorer l’emballage. J’insiste. Il s’agit bien du même objet. Pas une nouvelle version remise à neuf ou un modèle plus récent. Les droits d’auteur ont DEJA été payés. Et le prix de revient d’un support ou d’une pochette ne justifie en aucun cas le prix.  On ne peut même pas objecter qu’on a amélioré la qualité sonore. Elle fait partie du support. Les droits d’auteurs sont perçus plusieurs fois pour la même œuvre.

Le cas des DVD est encore plus intéressant. En pratique, vous ne le regardez probablement pas plus de deux fois en moyenne. La consommation d’un film est très différente d’un disque que vous pouvez écouter n’importe où sans y porter la totalité de votre attention. Cela signifie qu’un DVD payé 30 euros vous coûtera 15 euros par visionage. Cher. Dès lors, pourquoi pousser à ce point la vente des supports? Pourquoi ne pas développer un moyen de télécharger un film pour une somme modique que vous pourrez regarder qu’une ou deux fois? La technologie est prête et est largement utilisée par l’industrie du disque. Pourquoi? Parce que les consommateurs qui veulent écouter une chanson de manière occasionnelle la télécharge gratuitement. La technologie a rééquilibré le rapport producteur/consommateur. Si l’industrie veut survivre, elle doit apporter de la souplesse au consommateur. Etant donné la facilité croissante offerte pour télécharger des films, il faut s’attendre à une mutation de l’offre de l’industrie du cinéma. A moins  d’être un collectionneur compulsif de boîtes de films, je ne vous conseille pas de vous précipiter pour acheter un lecteur BluRay.

D’une manière générale, les producteurs effectuent un gros lobbying pour criminaliser ce qu’ils appellent le piratage. S’il est préjudiciable de télécharger une oeuvre que vous ne possédez pas, je trouve qu’il est tout aussi criminel de vendre plusieurs fois le même produit sous prétexte que le support a changé. Sans compter que le matériel susceptible contenir des oeuvres culturelles est déjà taxé au profit des ayant-droit. Cela revient à faire payer plusieurs fois pour la exactement même chose.

Publicités

Entry filed under: Cinéma, Humeur, Musique. Tags: , , , .

Les actions de Zidane Le secret bancaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 9 autres abonnés

Archives

Blog Stats

  • 44,079 hits

Paperblog


%d blogueurs aiment cette page :