Elus buissoniers

13 juin 2009 at 08:37 3 commentaires


C’est promis, après j’arrête de m’indigner sur la pratique politique. Je ferai comme tout  le monde: je râlerai dans mon coin ou je traiterai de fripouilles les politiques les plus exposés.Ou pire, je me tairai. Comme la grande majorité d’entre nous.

En effet, tout le monde semble avoir renoncé. Nous sommes tous résignés. Personne ne s’étonne. Un seul  leitmotiv: « Ca a toujours été comme ça. »

Je ne vais pas illustrer mon propos en prenant l’exemple trop évident de Didier Donfut qui a été élu confortablement par une population amorphe. Non, je vais simplement citer les noms de quelques élus hennuyers. Ils sont pratiquement tous PS (il y a un CDH) mais c’est un hasard du à la forte proportion d’élus PS en Hainaut. Aux dernières élections, il ont rassemblé sur leurs noms plus de 140000 voix cumulées (uniquement sur le Hainaut!).

Paul Magnette, Eric Massin, Ingrid Collicis, Catherine Fonck, Didier Donfut, Camille Dieu, Philippe Busquin ont tous en commun d’avoir reçu un mandat fort de la part de leurs électeurs. Tous ont arpenté les quartiers, serrés des mains sur les marchés, ont fait la bises dans les meetings.

Tous ont en commun d’avoir d’ores et déjà annoncé qu’ils n’iraient pas siéger à Namur pour remplir le mandat qu’ils ont sollicité! Elio Di Rupo (près de 45000 voix) a annoncé qu’il allait s’appliquer le décumul des mandats. Très louable en soi mais je vous parie mon dernier slip qu’il n’ira pas au parlement wallon. Armand De Decker ne fait pas mystère qu’il ne quittera le sénat pour la région bruxelloise que si il en devient le président. Si le siège de député n’est pas assez chic pour Armand, pourquoi se présente-t-il sur les listes?

Ce qui m’énerve le plus, c’est l’apathie générale. Quand on pose la question, tout le monde s’en indigne mais aucun mouvement d’opinion ne se cristallise.

Un dernier exemple de pratique douteuse. La RTBF a passé un reportage dans « Question à la une » sur les célébrités ou les « fils de » qui se présentaient aux récentes élections. Un quizz de culture politique générale a été posé à des gens aussi différents que Jean-Claude Defossé, Anne Delvaux, Julien Uyttendaele, Pierre Mishiga, Florence Reuter ou Frédérique Ries. Les résultats sont ahurissants. Seuls Defossé et Ries semblent savoir de quoi ils parlent. Anne Delvaux (journaliste qui a présenté le journal télévisé pendant près de 13 ans) a même estimé que Bruxelles compte environ 80% de néerlandophones!

Ca a toujours été comme ça.

Publicités

Entry filed under: Humeur. Tags: , , .

Coup de blues Enseignants

3 commentaires Add your own

  • 1. Reka  |  13 juin 2009 à 14:25

    80% de néerlandophones. Ben pourquoi pas? Cédons donc directement Bruxelles à la Flandre, alors, qu’est ce qu’on attend?
    Tu n’es pas le seul à t’insurger, j’en vois quotidiennement qui s’empourprent quand ils se mettent à parler de politique belge…
    A vrai dire, je crois que ceux qui ne s’insurgent pas, c’est ceux qui n’y comprennent (plus) rien… Comme moi.

    Réponse
  • 2. Samira  |  14 juin 2009 à 17:47

    Moi je pense que si on a envie de péter, il ne faut pas se retenir! 😉

    Réponse
  • 3. jeanlouismunaut  |  3 juillet 2009 à 18:21

    Les mandataires qui se présentent et ne siègent pas est en effet un détournement des voix des électeurs. Si je vote pour Mr Magnette (p.ex) car je le trouve beau, intelligent, moderne etc … je ne vote pas pour son (ou sa) suppléant(e)… Pourquoi ne pas faire alors des tickets à la façon des présidents US : voter pour le couple X effectif et Y suppléant ?

    Une autre possibilité serait d’obliger le candidat à une élection de démissionner de son poste électif qui est incompatible. je m’explique : si je veux me présenter comme député fédéral, je dois avant démissionner de mon poste de député régional. Au moins les choses sont claires et si le candidat n’est pas élu, il aura perdu les deux postes. (ok je rêve mais ce système existe dans certains pays dont la Grèce (je pense)).

    Dernière chose, il est indéniable que la position très stricte des Ecolos sur le cumul a déjà eu un effet psychologique sur les mandataires et sur les citoyens.

    Continuons à nous révolter (en douceur) pour faire changer les choses …

    Malgré

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 9 autres abonnés

Archives

Blog Stats

  • 43,865 hits

Paperblog


%d blogueurs aiment cette page :