Frantic Polanski

29 septembre 2009 at 14:02 4 commentaires


Je n’aime pas trop les faits divers. En fait, c’est une litote qui me permet de dire ce que j’en pense vraiment. Cependant, il y a dans l’affaire Polanski des éléments qui me donnent à réfléchir.

Voici plus de trente ans, aux USA, en pleine gloire artistique, Roman Polanski a couché avec une mineure de 13 ans. C’est un fait. Il l’a avoué. La gamine n’était pas une oie blanche et sa mère espérait en tirer quelqu’avantage. Depuis, la victime a demandé à ce qu’on cesse de ramener ce sujet à la une et qu’on oublie tout ça. Un récent documentaire a montré comment le procureur de l’époque s’était servi du dossier pour asseoir sa popularité (aux Etats-Unis, les procureurs sont élus). Polanski a fait 40 jours de prisons préventive avant de sortir sous caution. Mort de trouille, il  a tout plaqué et s’est envole pour la France où il s’est établit et a poursuivi sa carrière artistique. Franchement, étant donné la partialité avec laquelle il était traité à l’époque, je pense que j’en aurais fait autant.

Polanski n’a jamais pu remettre les pieds aux USA. Ce samedi, alors qu’il se rendait à un festival à Zurich, il a été arrêté par la police suisse en vue de l’extrader vers les USA afin d’honorer le mandat international dont Polanski fait toujours l’objet.

C’est ici que l’histoire devient intéressante. Primo, Polanski a une résidence à Gstaad. En Suisse, donc. Le mandat court depuis 30 ans, c’est un premier point étrange. Ensuite, je suis ébahi de voir la liste des « éminents » artistes et des responsables politiques qui s’indignent qu’un artiste d’une telle importance soit jeté en prison. Une pétition en ce sens a déjà été signée par de très grands noms du cinéma. Kouchner en appelle à la clémence auprès d’Hillary Clinton. Frédéric Mitterand est stupéfait. On croit rêver. On peut penser ce que l’on veut de ce qu’il a fait mais je comprends mal que ceux qui pense que sa renommée l’a desservi voici 30 ans lorsque la justice lui a refusé un débat contradictoire soient les mêmes qui pense qu’une telle personnalité devrait être exemptée de futilités telles qu’un mandat d’arrêt pour viol de mineure. Cette réaction est franchement inquiètante.

Même les grands artistes doivent répondre de leurs actes. Même les grands artistes ont droit à une justice équitable. Le talent n’a rien à voir avec la justice.

Publicités

Entry filed under: Humeur. Tags: .

Je m’en fous La maison du bout du monde – Michael Cunningham

4 commentaires Add your own

  • 1. nemesisnom  |  29 septembre 2009 à 16:04

    Pour précision, c’est suite à la demande de l’avocat de Polanski à la justice américaine ( demande visant l’abandon des poursuites pour prescription car + de 30 ans que les faits ce sont produits) que le dossier a été  » réouvert  » et les poursuites par la même occasion. La question demeurant : faut – il rappeler à la justice américaine de faire son travail pour qu’elle le fasse ?

    Réponse
  • 2. Jean-Louis  |  6 octobre 2009 à 19:10

    C’est en effet une drôle d’affaire. Juridiquement parlant une relation sexuelle avec un mineur est considéré comme un viol même si la gamine est consentante. Il y a eu crime et une réponse doit être donnée selon la justice US. 30ans après ? C’est évidemment un peu tard. Le danger étant que l’on juge (dans tout les sens du terme) avec l’esprit de 2009 (aujourd’hui il serait condammné !) des actes des années 70. Néanmoins, Polanski devrait affronter ses juges la tête haute. Lui qui a aussi été victime de Manson, il sait que certaines blessures ne se guerrissent pas facilement.

    Réponse
  • 3. brunitou  |  22 octobre 2009 à 07:34

    Peut-être que ceux qui demandent la clémence aujourd’hui le font en connaissance de cause de la partialité avec laquelle il a été traité à l’époque et de la subtilité de l’affaire. Donc ce n’est peut-être pas si « choquant ».

    Réponse
    • 4. dflasse  |  22 octobre 2009 à 09:13

      Ce qui est choquant à mon avis n’est pas le sentiment mitigé avec lequel on évalue la procédure. Ce qui est choquant, c’est le sentiment de deux poids deux mesures selon que vous soyez puissant ou misérable (pour paraphraser Jean de Lafontaine). Une polémique a lieu en ce moment en Allemagne à propos de la vaccination contre la grippe pandémique. Deux vaccins ont été commandé par les autorités. L’un sans adjuvent (qui présentent un risque) pour le tout venant et un autre, plus cher, sans adjuvent pour les responsables politiques. Je ne connais pas tous les tenants et aboutissants et je ne veux pas me prononcer sur le fond mais le ressenti est le même. Polanski est sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Il peut demander la révision de sa condamnation, il peut suivre toutes les voies légales (comme l’exil d’ailleurs) mais je ne vois aucune raison de lui donner un sauf-conduit parce qu’il est un grand artiste.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 9 autres abonnés

Archives

Blog Stats

  • 44,149 hits

Paperblog


%d blogueurs aiment cette page :