La Flandre

9 juin 2010 at 13:59 Laisser un commentaire


La transcription du débat virtuel que le rédacteur en chef du Standaard a fait avec les lecteur de La Libre est un peu longue mais c’est intéressant de connaître le point de vue d’un prescripteur d’opinion en Flandre. Voici le résumé qu’en fait un participant (texto):

– De wever est sympathique et vous l’aimez bien, il va jouer un rôle historique pour la Flandre
– les Flamands ne veulent pas l’indépendance mais vont voter de Wever en masse
– Maingain est un extrémiste
– les frontières linguistiques sont inamovibles et c’est de la provocation d’en parler
– c’est normal que les 3 bourgmestres ne soient pas nommés,
-Bourgeois est « un peu bizarre » quand il soutient ceux qui boycottent les élections
– Il faut une grande réforme de l’état et le confédéralisme, c’est mieux pour tout le monde

Un autre:

Il est extrêmement révélateur que M. Vandermersch parle de la frontière linguistique comme d’une chose sacrée (« nous, néerlandophones, considérons la frontière linguistique comme une chose acquise. C’est très difficile pour nous de voir que les francophones essaient de faire bouger cette frontières et qu’ils n’acceptent pas le principe de territorialité qui est si important pour nous. ») mais qu’il oublie que les facilités ont été précisément octroyées aux francophones en échange de la fixation de la frontière linguistique, qu’elles constituaient la seconde partie de l’accord de 1962 et qu’elles devaient être permanentes et non temporaires, comme les Flamands nous le racontent maintenant.

C’est très exactement la manière dont Kennedy résumait la technique de négociation des Soviétiques : « ce qui est à nous est à nous. Ce qui est à vous est l’objet de nos discussions. »

Ou enfin:

Que l’on arrête les frais. Ils se foutent de notre gueules. Je préfère avoir 100 euro en moins que d’être méprisé comme ça.

On peut adhérer ou réprouver ces propos mais je trouve singulier qu’ils proviennent de lecteurs d’un journal francophone qui n’a jamais caché ses options belgicaines. J’y vois un profond changement dans l’opinion francophone qui n’accepte plus de courber l’échine devant la majorité flamande par peur ou par honte du passé. Je me demande sincèrement si la Flandre a conscience de ce basculement de l’opinion.

Publicités

Entry filed under: Humeur. Tags: .

L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafon iPad – Les raisons d’en rire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 9 autres abonnés

Archives

Blog Stats

  • 43,992 hits

Paperblog


%d blogueurs aiment cette page :