Posts tagged ‘technologies’

iPad – Les raisons d’en rire


Une video qui ravira les connaisseurs. A comparer avec la pub originale d’Apple. Un bijou.

20 juin 2010 at 12:37 Laisser un commentaire

Apple à la raison?


Un événement survenu récemment dans le petit monde de l’informatique a enfilé les frusques du ridicule pour mieux dissimuler sa nature profondément inquiétante.

Tout le monde (ou presque) connaît l’iPhone. Le couteau suisse que l’adepte des nouvelles technologies arbore avec fierté ou le couve d’un regard envieux au travers des vitrines. Car, en plus de téléphoner, l’engin vendu par Apple sait tout faire (ou presque). La grande idée d’Apple a été de coupler un design novateur à une plateforme de vente d’applications qui enrichissent les fonctionnalités du joujou. Sur cette boutique en ligne (l’App Store), vous pouvez acheter pour une somme allant de zéro à quelques euros de petits programmes qui vont du franchement inutile à l’indispensable en passant par le ludique et le pratique.

Apple a eu l’intelligence de faciliter la vie des développeurs de ces applications en leur fournissant les outils pour écrire ces programmes et de faciliter leur distribution tout en garantissant un partage équitable des bénéfices. En contrepartie, les applications pour l’iPhone ne peuvent être vendues que sur la boutique d’Apple et nulle part ailleurs. On a déjà lu des critiques lancées par les développeurs qui devaient se soumettre au diktat d’Apple pour voir le fruit de leur travail mis en vente. Il y a quelques jours, Apple est allé plus loin en retirant de la vente plus de 5.000 applications jugées trop suggestive. On pourrait gloser sur l’infantilisme d’une telle décision: dans une société qui érotise l’achat d’un pot de yaourt, une fille en bikini peut paraître moins dangereuse qu’un coussin péteur (allez voir  à quoi sert iFart – toujours en vente). On pourrait mais cela serait dénier à Apple et ses dirigeants le droit de vendre des programmes qui sont en accords avec leurs valeurs puritaines. Si le libraire du coin de la rue refuse de vendre Play Boy parce qu’il considère que c’est contre ses convictions, qui l’en blâmera? Le problème vient qu’avec un iPhone, vous n’avez pas le choix du vendeur. Pas question d’aller chez un autre libraire. Cette dérive n’en est pas à sa première manifestation: Amazon avait retiré de son espace de vente électronique en privant d’accès les clients qui l’avaient acheté en toute bonne foi (pour l’anecdote, il s’agissait de 1984 de George Orwell). Le client n’est plus propriétaire de ce qu’il achète. Vous avez un iPhone? Faites ce qu’Apple vous laisse faire, pas ce que vous voulez faire.

Quelle sera l’étape suivante? Si Apple n’aime pas ce billet, pourra-t-il s’afficher sur un Mac? Apple envisage de vendre des livres électroniques. Va-t-elle censurer les ouvrages trop suggestifs? Les journaux qui publient des articles non certifiés par Apple seront-ils interdits?

Je n’aime pas cette dérive qui rappelle singulièrement … George Orwell

23 février 2010 at 09:47 1 commentaire

Une expérience Michael Jackson


Cela fait un moment que l’idée me trotte en tête: parsemer un billet des termes les plus populaires (selon google) sans tenir compte du sens. Je suis curieux du résultat. L’idée bon marché m’est venue en faisant du shopping sur Amazon mazout. J’ai pris l’habitude de suivre U2 les recommandations de son moteur Johnny Halliday de suggestions. Je ne les suis mazout bien évidement pas à l’aveugle mais son efficacité Madonna est indéniable. Au point werchter de m’inquiéter. Si un robot pc banking peut deviner une chose aussi intime que mes choix hotmail de lecture, cela jette une ombre sur mon humanité.

Une expérience. I love techno.

30 décembre 2009 at 11:26 1 commentaire

J’aime bien


La plupart des gens qui viennent me demander un conseil pour un achat de PC me posent toujours les mêmes questions et sont toujours surpris par mes réponses. Voici une grille de lecture intéressante.

Windows, Linux, Mac

22 décembre 2009 at 18:52 Laisser un commentaire

Nouvelle version de Windows


Sans entrer dans les perpétuelles discussions byzantines sur les qualités relatives de chaque système d’exploitation, on ne peut que constater que Microsoft reste la seule compagnie à vendre un produit dont personne ne peut vérifier ce qu’ils font ou peuvent faire de nos données.

23 octobre 2009 at 08:47 Laisser un commentaire

Alfresco Community 3.2 sur Ubuntu server 9.04 NTLM – passthru – SSO – CIFS


Ceci n’est pas un article habituel sur ce blog mais j’en ai tellement bavé pour installer et comprendre les mécanismes d’installation d’Alfresco que je crois que ça pourra aider d’autres qui seraient tentés par la même aventure.

Le but a atteindre est d’obtenir une installation d’Alfresco sur un serveur Ubuntu de manière à ce que les utilisateurs identifiés sur un active directory accèdent de manière transparente aux shares d’Alfresco et à l’interface Web (sans devoir se réauthentifier).

L’installation proprement dite est assez simple:

Dans le /etc/apt/source.list, vous ajoutez le repository ‘partner’

deb http://archive.canonical.com/ubuntu jaunty partner
deb-src http://archive.canonical.com/ubuntu jaunty partner

Ensuite, apt-get update (mettre à jour la db apt) et, enfin,

apt-get install alfresco-community

Dès que le processus est terminé, vous pouvez d’ores et déjà atteindre l’interface web en pointant sur:

http://addresse_du_serveur:8080/alfresco en vous authentifiant par admin/admin (par défaut)

Contrairement à l’installateur  fourni par Alfresco, le package Ubuntu n’installe pas les fichiers dans /opt/Alfresco. Voici quelques répertoires utiles à connaître pour configurer (et débugger) le serveur.

  • Alfresco indexes and contentstore: The Alfresco indexes and contentstore can be found under /var/lib/alfresco
  • Alfresco war files: The alfresco and share war files can be found under /var/lib/tomcat6/webapps
  • Alfresco extension directories: The extension directory, where you should make configuration changes to alfresco and share, can be found under /var/lib/tomcat6/shared
  • Alfresco log files: The alfresco log files can be found under /var/log/tomcat

J’ai créé quelques liens symboliques dans mon home afin de me simplifier la vie:

ln -s /var/lib/tomcat6/webapps/alfresco/WEB-INF/classes/alfresco/subsystems/ subsystems
ln -s /usr/share/tomcat6/shared/classes/alfresco-global.properties alfresco.properties
ln -s /var/log/tomcat6/alfresco.log alfresco.log

  • ‘subsystems’ comprends tous les fichiers de configuration du file server et de l’authentification
  • Alfresco-global.properties comprends tous les paramètres d’Alfresco qui ont préséance sur les autres paramètres.
  • Alfresco.log est le log d’alfresco en tant qu’application (différent du log tomcat)

Dans alfresco.properties :

authentication.chain=passthru1:passthru,alfrescoNtlm1:alfrescoNtlm
ntlm.authentication.sso.enabled=true
passthru.authentication.authenticateCIFS=true

Ensuite, dans le subsystem passthru:

subsystems/Authentication/passthru/passthru-authentication-context.properties

passthru.authentication.useLocalServer=false
passthru.authentication.domain=Nom_de_votre domaine
passthru.authentication.servers=IP_AD_SERVER1,AD_SERVER1,Nom_de_votre domaine\\AD_SERVER1 (les doubles ‘\’ sont nécessaires)
passthru.authentication.guestAccess=true
passthru.authentication.defaultAdministratorUserNames=administrator (qui vous voulez. Séparés par une virgule sans espace)

#Timeout value when opening a session to an authentication server, in millisecondspassthru.authentication.connectTimeout=5000

#Offline server check interval in seconds
passthru.authentication.offlineCheckInterval=300
passthru.authentication.protocolOrder=TCPIP,NetBIOS
passthru.authentication.authenticateCIFS=true
passthru.authentication.authenticateFTP=true

Pour que le NTLM fonctionne, il faut que:

Internet Explorer will use your Windows logon credentials when requested by the web server when NTLM is configured. If IE sends the login popup window this probably means you will need to add the URL of your alfresco server to your IE Intranet sites in

Tools->Options->Security->Local Intranet ->Sites->adavanced In the Intranet security->custom, at the bottom of the list did you tick User Authentication->Logon->Automatic login with current user name and password? (the 2nd possibility «  »automatic logon only in Intranet zone » may also work depending on your settings)
Firefox and Mozilla also support the use of NTLM but you need to add the URI to the Alfresco site that you want to access to network.automatic-ntlm-auth.trusted-uris option (available through writing about:config in the URL field) to allow the browser to use your current credentials for login purposes.

The Opera web browser does not support NTLM authentication, the browser is detected and will be sent to the usual Alfresco logon page.

Dès lors, le SSO fonctionne sur l’interface Web. Pour le CIFS, comme Tomcat n’est pas lancé en tant que root, les ports CIFS ne lui sont pas directement accessibles. Pour contourner ce problème, il faut donc configurer les protocoles nécessairessur  d’autres port (>1024):

Dans subsystems/fileServers/default/file-servers.properties (en tenant compte des liens symboliques):

cifs.tcpipSMB.port=1445
cifs.netBIOSSMB.namePort=1137
cifs.netBIOSSMB.datagramPort=1138
cifs.netBIOSSMB.sessionPort=1139

Et faire du NATting avec IPtables (je vous conseille de le scripter):

echo 1 > /proc/sys/net/ipv4/ip_forward
modprobe iptable_nat
iptables -F
iptables -t nat -F
iptables -P INPUT ACCEPT
iptables -P FORWARD ACCEPT
iptables -P OUTPUT ACCEPT
iptables -t nat -A PREROUTING -p tcp --dport 445 -j REDIRECT --to-ports 1445
iptables -t nat -A PREROUTING -p tcp --dport 139 -j REDIRECT --to-ports 1139
iptables -t nat -A PREROUTING -p udp --dport 137 -j REDIRECT --to-ports 1137
iptables -t nat -A PREROUTING -p udp --dport 138 -j REDIRECT --to-ports 1138
iptables -t nat -A PREROUTING -p tcp --dport 80 -j REDIRECT --to-ports 8080 (cette ligne permet à l'utilisateur de se connecter à l'interface web via le port 80)

L’usager peut accéder au share: net use * \\IP_DU_SERVER\Alfresco toutefois, pour y accèder en utilisant le nom du serveur, veillez à créer une entrée DNS (ou dans votre fichier host) qui mappe ‘nomduserverA’ avec ‘nom du serveur’. Je n’ai pas compris le mécanisme mais autrement, ni

net use * \\Nom_DU_SERVEUR\Alfresco

ni

net use * \\Nom_DU_SERVEURA\Alfresco

ne fonctionnent.

2 septembre 2009 at 15:15 3 commentaires

Evernote


Jusqu’il y a peu j’utilisais le système de bloc note de Google qui me permettais d’avoir mes notes personnelles disponibles où que je sois pour peu d’être connecté à internet. Voici quelques semaines, Google a décidé d’arrêter le développement de ce service (et donc de probablement le fermer à terme).

J’ai donc fais quelques recherches afin de trouver un digne remplaçant. Le résultat a dépassé toutes mes attentes.  Evernote a pour philosophie de pouvoir trouver ses notes n’importe où et sous n’importe quel format. Vous pouvez donc enregistrer une note écrite, manuscrite (depuis un pda par exemple), une photo, une page web, une capture d’écran, etc … qui sera synchronisée avec leurs serveurs. Dès lors la note est accessible d’où que vous soyez. Une affiche de concert dont vous souhaitez conserver les coordonnées afin de réserver vos places? Prenez une photo avec votre appareil (iPhone ou Windows Mobile), la photo est quasi instantanément disponible depuis n’importe quel ordianteur. Une page web que vous voudriez pouvoir relire calmement chez vous? Un simple clic l’envoie sur votre compte. C’est vraiment le pense-bête ultime. L’interface est très bien pensée et est disponible sur de nombreuses plateformes.

Une fonctionnalité est réellement impressionnante: la possibilité de rechercher du texte dans une photo stockée sur votre compte. Si nous reprenons l’affiche que vous avez photographiée pour la mettre dans vos notes, vous pouvez la retrouver en tapant simplement le nom du groupe au concert duquel vous voulez assister. Si son nom est dans la photo, Evernote va instantanément vous retrouver la photo. Imparable.

Reblog this post [with Zemanta]

27 janvier 2009 at 14:04 Laisser un commentaire

Articles précédents


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 9 autres abonnés

Archives

Blog Stats

  • 43,868 hits

Paperblog